Miya

C’est une petite fille aux cheveux châtains et longs, avec des yeux marron et pétillants. C’est aussi le prénom que l’on a cherché des heures, des jours, des mois durant.

Il n’est pas venu aussi rapidement que celui de ton petit frère, mais nous avons trouvé et c’est, il me semble le plus important. Car tu imagines devoir t’appeler « Hey sans prénom vient à table », ça ne le ferait pas vraiment.

Mais l’autre jour, t’entendre dire que tu aimais te prénommer Miya nous à donné un grand sourire. Un petit bonheur que tu nous as offert parmi des milliers d’autres depuis quatre ans.

4 ans !

Oui, aujourd’hui cela fait quatre années que tu nous combles de bonheur. Quatre années de cernes également, mais ça en vaut la chandelle, le chandelier et celui qui le porte.

Il m’est impossible d’oublier ou de ne plus ressentir ce vide éprouvé dans les premiers jours de ta vie. Je n’ai pas pu être le témoin privilégié de ces premiers instants… Mais je trouve que depuis quatre ans toi et moi, on rattrape comme on peut ce temps perdu.

Cet accouchement, le nôtre, celui de ton papa, toi et moi restera un moment compliqué^^, mais remplit de force, de douceur, d’amour, de tendresse et de fierté.

Tu m’as émerveillée !

Enceinte de toi, j’ai adoré apprendre que je t’accueillais au creux de moi, adoré les yeux de ton papa lorsque je lui ai annoncé que bientôt, nous serons trois. J’ai adoré t’imaginer, te rêver, t’attendre, te protéger, préparé ta venue, te ressentir et voir ses petites bosses qui me montraient ta présence et ta vitalité.

Pour les mois qui ont suivi, je ne garde que le bon. Celui de te regarder dormir, voir ton apaisement. Celui de renifler ton petit cou, même si j’adore m’y plonger encore et encore. J’entends encore tes petits gémissements lors de tes réveils ou lorsque tu essayais de t’endormir dans mes bras. Ces moments de complicités, juste à toi et moi. Les yeux dans les yeux au moment du bain… Je crois que si un jour alzheimer venait frapper à ma porte, se serai le sourire de ton père, le si doux visage de ton petit frère et ton regard durant ces bains que je lui demanderai de me laisser.

Quelle récompense que de te donner la vie !

Et combien de question posées et reposées en pensée en se demandant comment bien t’aimer, comment t’aider à devenir cette petite fille que tu es maintenant et à devenir une jeune femme puis une femme accomplie et épanouis. Comment te protéger sans t’étoufer, afin de te permettre de grandir protégée mais libre de tes propre pensées. Et je sais au combien maintenant j’ai pu être naïve de croire que le bonheur était acquis et éternel alors je risque mon petit cœur d’être encore un peu anxieuse et supermégaprotectrice et un brin hypocondriaque mais ça tu le sais déjà du haut de tes petits quatre ans.

Ma beauté, je fais des erreurs, c’est sur, mais j’apprends avec toi à devenir une maman. Une maman qui j’espère te donnera des souvenirs, des « Wahouuu tu te rappeles maman …? », une maman qui t’apportera toute l’affection et l’amour dont tu as besoin et que tu mérites. Parfois, je craque et certainement plus ces derniers mois, mais je crois que le cocoon de douceur que je pensais absolument devoir te donner était utopique, car la vie nous rattrape et parfois ma chérie, elle est chienne.

Mais toi, tu es ce chamallow moelleux, ce chocolat fondant, cette douceur dans nos vies, cette fameuse cerise sur le gâteau et je remercie cette petite fée de s’être penché sur nous en ce mois de septembre 2011 afin de nous permettre de croire au miracle et de connaitre cet amour, le vrai.

Le plus renversant et déroutant quand j’y pense… Est tout cet amour, ce bonheur, cette magie et ce réconfort que tu nous apportes. On savait que l’on t’aimerait jusqu’au soleil et ça dès le premier jour, mais jamais je n’aurais espéré être autant aimée par toi.

Tu es une chance et j’espère qu’un jour lorsque tu repenseras à ton enfance, tu l’as verra comme une époque fleurie. Comme ce merveilleux souvenir qu’est censé être l’enfance.

11950703_1648046912079976_1592122340_n(1).jpg

Je te souhaite un joyeux anniversaire ma princesse…

Je t’aime si fort,

Maman

5 réflexions sur “Miya

  1. Bromat dit :

    Quel magnifique preuve d’amour tu m’a fait chialer de bon matin ❤💙💜💛💚que d’amour , de bonheur de vie …….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s