Elle

Elle, c’est Rustine, Babine, Bimba, la fille, Ruru, ma fille et beaucoup de surnoms encore.

Elle, c’est un boxer.

Elle, c’est mon compagnon depuis 10 ans et demi.

Elle, c’est un amour inconditionnel.

Elle, c’est une partie de ma vie.

Elle, c’est le compagnon d’une vie.

Elle, c’est mon amie.

Elle, c’est depuis ce 7 janvier 2017, un déchirement, un manque, une absence.

Elle fait partie de ma vie, la vraie, celle où l’ont ri à avoir mal au bide et celle où l’on pleure un être cher.

Elle m’a fait rire.

Et elle a réussi à me faire sourire lorsque tout était éteint en moi.

Elle avait besoin de se reposer….

Elle avait le droit de se reposer. Et moi, j’avais le devoir de le lui accorder.

Je suis rongé par la culpabilité, les remords, les regrets, le vide laissé, mais j’avais envie aujourd’hui de vous partager, un bout de moi, un bout de elle, un bout de nous… Car elle fait et fera toujours partie de moi, et qu’elle me manque énormément !

Ma fille, c’est comme ça que je l’ai toujours appelé.

Avec pudeur, je vous livre un bout de moi.

Je ne sais pas si je vais assumer et un jour supprimer… Car j’ai l’impression d’un peu vous la donner…. Et je voudrais la garder que pour moi. Mais aujourd’hui, j’ai besoin de vous crier que dans ma vie, j’ai connu cet amour. Cet amour exceptionnel. Cet amour, qui un jour vous renverse, cet amour inconditionnel, cet amour à quatre pattes, cet amour que l’on vous offre comme ça… Vous dire qu’elle a fait partie de ma vie, vous dire qu’il y a un bout de moi qui est parti.

« La légende du pont de l’arc en ciel »

« Il y a là-bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l’appelle le Pont de l’Arc-en-ciel »

Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommé Pont de l’Arc-en-ciel.

Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel avec la Terre.

On y retrouve là-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallées luxuriantes et tous les amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent y courir et s’amuser ensemble.

Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu’ils désirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de généreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n’y font plus loi.

Dans cette contrée lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, à moins que l’on ne décide d’aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffées de neiges éternelles.

Ceux qui étaient malades ou trop vieux ont recouvré ici santé et vigueur; ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui étaient abandonnés, négligés ou maltraités ont enfin trouvé chaleur et réconfort.

Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d’entre eux, il manque quelque chose de précieux à leur cœur.

Ils ont perdu quelqu’un de très spécial qu’ils aimeraient tellement avoir de nouveau à leurs côtés.

Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d’interminables jeux et courses folles à l’intérieur de cette grande meute pacifique.

Mais un jour, arrivera le temps ou l’un d’eux s’arrêtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.

Ses yeux perçants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frénétique palpitera de toutes parts.

L’élu commencera à courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pâturages, traversant les larges rivières, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.

Ça y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumière au bout du tunnel… en toute fidélité votre chien vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre.

Vous souriez !

Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d’antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre chien.

Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, vous serez à jamais réunis.

Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l’Arc-en-ciel… »
« Rainbow bridge » texte d’un auteur Anglais inconnu.

Mais je sais, j’espère, j’ai envie de croire, qu’il n’y à qu’un seul paradis…

3 réflexions sur “Elle

  1. Lory dit :

    Coucou maman toussa… Je suis émue,émue à un point… Ton récit est poignant, quel magnifique hommage à ta fidèle amie, la plus fidèle entres toutes. Tu m’as rappelé à quel point mon chat, mon Jeetee me manque et que même si jadore d’amour mes bestioles actuelles ❤ jamais aucun n’a pu le remplacer… Je pense que c’est comme une âme soeur, on se voit, on se reconnaît, on se choisit et c’est une évidence.
    Merci pour ce texte, courage.
    Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s