Il était une fois le silence du Deuil Périnatal

« Il était une fois, une maman à l’endroit et une maman à l’envers qui réfléchissait souvent, très souvent aux commentaires, aux messages… Et à ce à tsunami d’Amour qu’elle avait reçu de ses lectrices.
Cette maman à l’endroit, s’exprimer librement sur sa petite fille et ne sentait pas de gêne à l’évoquer…

Mais cette maman, avait aussi besoin de s’exprimer sur sa maternité à l’envers^^. Mais mais mais ce n’était pas toujours aussi facile de le faire. Alors cette maman à l‘envers se dit que ce n’était pas possible de continuer ainsi.

Elle avait la chance d’avoir ouvert un blog il y a 3 ans, et surtout elle avait beaucoup de chance d’avoir pu s’exprimer et d’être écouté…

Beaucoup étaient revenu vers elle, en lui expliquant également qu’elles étaient incomprises et qu’elles étaient malheureusement dans le silence.
Alors cette maman se tordra le cerveau, puis elle décida de créer un espace, un lieu où toutes ces mamans et ces papas à l’envers pourraient venir échanger, s’exprimer, se libérer et pourquoi pas, un peu se soulager !

Sur mon blog, ce n’était pas possible… Pourquoi ? Parce que, justement, c’est mon blog et j’ai envie qu’il reste léger et encore un peu à l’endroit… Mais, mes chères, nous avons bientôt le nôtre. Il est créé et il n’attend que vous ! »

Vous l’avez compris, un 2éme blog est en train de voir le jour. Un blog participatif^, (avec vos contributions) si je peux dire.

Vous pouvez dès à présent, parents à l’envers, m’envoyer vos écrits à l’adresse mail mamanettoussatoussa@gmx.com (en objet : Témoignages)
Je mettrai les premiers écrits sur ce blog, notre blog et vous le partagerai. Ensuite, chacun pourra y aller, partager, écrire… Je n’aurai qu’à cliquer sur, valider vos billets.

Vous n’êtes pas seuls !

Il n’y a pas de petits pieds, qui ne puissent laisser d’empreintes

Deuil Périnatal, Brisons le silence !

Je vous attends,

signature-1

(je précise que seuls les écrits, les citations et les liens seront autorisés. Aucune photo ou vidéos apparaîtront, il en va de soi.)

1175195_404821566296801_612589386_n1

Journée de sensibilisation au deuil périnatal

Le 15 octobre est comme chaque année la Journée de sensibilisation au deuil périnatal.

Cette journée est là pour faire connaître la cause du deuil périnatal puisque les parents dont le coeur tutoie les étoiles sont bien trop souvent face au silence. Face à une non-reconnaissance et face à des gens qui pensent qu’un petit être qui à si peu vécu ne peut pas tant manquer.

Aujourd’hui j’ai envie de hurler tellement fort.  J’ai envie de crier au monde entier que ces petits êtres sont des êtres à part entière et qu’ils ont bien existé !

Alors….

1175195_404821566296801_612589386_n1

 Pour ces petits anges qui ont un nom et un prénom. Pour d’autres, comme mon fils qui n’a seulement eu droit qu’à un prénom. Et pour tous ces petits anges qui se sont vu refuser une identité…..

Pour vous parents qui a avez eu des condoléances à la place des félicitations. Pour vous parents qui avaient imaginé le plus beau des avenirs. Pour vous parents qui ont vu bébé se battre durant des heures et des jours durant. Pour vous parents à qui la vie a brutalement arraché ce que vous aviez de plus cher. Et pour vous parents qui avez dû prendre la plus dure des décisions, j’espère qu’avec cette date, le 15 octobre, vous arriverez à avoir un peu de consolation, à vous faire entendre et à être reconnus.

 

Je connaissais cette journée, je la partageais chaque année sur ma page facebook… Car je savais que beaucoup d’entre vous, connaissais de bien trop près cette journée. Une façon, ma façon de vous dire que je pensais à vous, que vous n’étiez pas seule.

Je connaissais cette journée… Mais putain, je ne la connaissais pas d’aussi près.

Ce 19 janvier dernier, cette sensibilisation pour laquelle j’ai adhéré les années précédentes ne m’a strictement servi à rien.

Neuf mois pour donner la vie. Neuf mois où j’ai arrêté la sienne. Et par la même occasion, d’une certaine façon la mienne et celle de mon mari.

Jamais je n’aurais cru que ça allait nous arriver. Au pire, on m’annoncerait que je devrait rester allitée, au pire. Cette idée naïve qu’après le premier trimestre c’est dans la poche ! Ces histoire de la voisine de la cousine de la factrice, ressemblaient plus à des mythes qu’à des faits vécus.

Je n’aurais jamais cru qu’un petit bébé bien formé avec ses dix petits doigts et ses dix petits orteils tétant son petit pouce, bien au chaud et protégé dans le ventre de sa maman devrait nous quitter avant même de nous rencontrer.

NOUS ALLIONS ETRE L’EXCEPTIONS, L’ESPOIR POUR D’AUTRES PARENTS, CE N’ÉTAIT PAS POSSIBLE AUTREMENT.

Notre histoire de vie nous a changés. Nous avons changé. Nous ne saurons plus jamais les mêmes.

Cette journée ne sert pas à vous sensibiliser sur le fait que peut-être^^ un jour cela peut vous arrivez. Et dans ce sens, vous aidez à vous apaiser et à rendre acceptable le fait de perdre un bébé. NON !

Elle n’atténuera pas non plus votre douleur, ce manque, ce vide immense. Elle ne vous empêchera pas, de sentir ce poids si lourd qui tombe sur vous. Elle ne vous empêchera pas non plus de vous couper la vue, l’ouïe… Tous vos sens. NON, croyez-moi sur parole, elle ne vous empêchera pas de sentir, ce qu’est vraiment avoir mal aux tripes.

La mort d’un enfant est tellement traumatisante et tellement impensable que le choc est d’autant plus fort. Le monde s’écroule. Votre monde s’écroule. Point.

PAR CONTRE, elle est là pour toi qui de près ou de loin connais des parents endeuillés. Ou qui n’en connaît pas encore, mais qui un jour sera peut-être confronté au pire qui puisse arriver. La perte d’un enfant. Elle est là pour apporter un peu de consolation, de reconnaissance… Car la maladresse est à portée de tous !

Pour notre part, nous avons été très bien entourés par nos proches. L’équipe médicale a été très présente aussi mais…

J’ai également était confrontée à des mots, des phrases qui font mal, qui blessent. Et j’espère qu’après lecture de mon billet, écrit avec larmes, tripes et amour… Qu’un jour si malheureusement, vous êtes confrontés, ou re confrontés à des parents endeuillés vous vous rappellerez de celui-ci.

 Vous êtes jeunes, vous recommencerez !

Faut arrêter d’y penser.

Je connais quelqu’un à qui s’est arrivé et elle, elle s’y est remise tout de suite.

Recommence tout de suite, ça s’apaisera.

Faut arrêter d’en parler, tu te fais du mal de ressasser.

Mais vous ne l’avez pas vraiment connu, ce n’est pas comme si il était parti* quelques mois après sa naissance.

parti* : oui, les gens n’osent pas dire le mot MORT dans ces moments-là…. Ils ont de la retenue PUTAIN !

On dit que tant que l’on n’a pas vécu, on ne peut pas comprendre. OK l’échelle de douleur est bien trop haute pour arriver à imaginer.  Et on a sûrement pas envie d’imaginer, certes.

Mais quand même.

Comment peut-on penser que l’on peut remplacer un enfant que l’on a porté ? Que l’on a espéré et accueilli au creux de nous. Que l’on a senti bouger. Que l’on à admiré devant cet écran d’échographie. Que comme toutes mamans, le palpitant a été si fort à l’écoute de son petit cœur. Que l’on a embrassé avec tout l’amour qu’une maman et un papa peuvent offrir. Que l’on a regardé si fort, si fort en priant de toutes nos forces, afin qu’il ouvre ses petits yeux et se réveille. Que l’on a serré si fort, ce berceau sans vie… Espérer ne plus jamais le lâcher. Rester-là. Prier pour que personne ne vienne vous séparez. Pour toujours.

Comment peut-on penser que l’on peut tourner la page sur son enfant ?

Comment peut-on penser que l’on peut mettre de côté cet enfant… Ce petit frère ou cette petite soeur, annoté sur le livret de famille ?

Alors arrêtez les gens, avec vos phrases qui j’espère, on un fond de bienveillance. Les soi-disant hypothétiques futures enfants, on s’en fout. Et très franchement sur le moment, dans la douleur, les enfants des autres aussi !

On ne peut pas y songer. On ne peut pas trouver à ce moment-là une once, de petits bonheurs. Intérieurement, on est sans vie.

Celui que je voulais moi, c’est celui qui ne grandira pas. C’est celui que je revois seulement en cauchemars. Et rarement en rêve. C’est celui que l’on a embrassé une dernière fois. C’est celui que l’on a bercé une dernière fois. C’est celui, à qui nous avons dit  au revoir une dernière fois… Alors, que nous lui imaginions déjà le plus beau des avenirs.

Dire, que s’il serait arrivé bien plus tard, notre peine aurait été bien pire… C’est vraiment maladroit et franchement pas très réfléchi. Nous n’avons pas besoin de ce genre de soutien. Pensez-vous nous aider à nous reconstruire, très sincèrement en disant cela ?

C’est vrai, que voir la douleur des autres n’est pas évident. Je le conçois et l’approuve… Je suis humaine aussi, vous savez. Au début, j’ai cru perdre toute humanité… Mais les mois passent et je ne laisserai pas la laideur de la vie m’enlever cela.

Penser également que ma petite fille de 3 ans et demi à l’époque, ne peut pas comprendre, ne doit pas savoir, lui cacher même… Finalement juger ce que l’on essaye de faire au mieux dans la pire des conditions.

Mais oui maman ne pleure pas, maman à fait disparaître petit frère comme ça par enchantement… Oui maman est allé faire popo à son rendez-vous et hop son ventre à dégonflé ! Petit frère ? Quel petit frère ? Tu as sans doute rêvé ou cauchemardé hein !

Traitons les aînés de débile aussi non ?

Protégeons-les, c’est certain ! Mais répondre à leurs questions avec le moins de mensonges en pensant toujours à leurs jeunes âges, oui.

Et puis, il y a aussi, les actes des personnes qui transpirent l’égoïsme. Excusez-nous les gens, si à un moment donné, vous vous êtes sentis au second plan. Mais vous voyez le premier plan… Les parents orphelins le laisseraient bien hein !

Moi, au travers de ces gens, ce que je vois c’est :

« Après tout, je suis heureuse moi, donc je ne vais pas me gâcher ça !  »

Les parents vivant la perte d’un enfant, ne veulent surtout pas de pitié, mais peut-être tout simplement du respect pour eux et leurs bébés.

Mon mari, ma fille et moi, n’avons pas perdu, une maison, un jouet, un animal ou bien un amour de toujours. Non. Nous avons perdu un enfant, un petit frère qu’on ne pourra pas réparer. Un fils, notre fils, notre bébé, notre enfant.

Alors surtout ne voulant pas déranger, parfois certains parents vivant cette situation s’éloignent, se renferment et attendent peut-être un geste bienveillant… Ne voyant rien venir, se rendent compte que, finalement l’absence n’a pas vraiment dérangé.

En parlant de lui, on ne veut pas déranger. Mais on ne veut pas oublier. On ne veut pas tourner la page. Parler de lui, c’est le faire vivre un petit peu… Juste un petit peu. Vous savez, on n’a déjà pas grand chose pour nous le rappeler. On veut juste que vous compreniez… Mais on ne veut pas l’oublier.

C’est aussi nous aider à nous reconstruire, à nous soutenir. Ce n’est pas en le minimisant que vous nous aidez.

Et puis doucement la vie, cette chienne de vie reprend son cours. Heureusement, les petits bonheurs reviennent, on réapprend à vivre, à se reconstruire. On apprend à accepter notre histoire et peut-être même avec le temps à désirer un autre enfant. Un enfant pour ce qu’il sera lui. Pas pour remplacer, pas pour combler, pas pour apaiser… Juste pour qu’encore une fois, il y est une première fois « Maman ». Redonner la vie tout simplement.

Alors oui, en le voyant comme ça, la journée de sensibilisation au deuil périnatal dans ce sens est importante et peu aider à un point qui j’espère, vous ne connaîtrez jamais.

Pensez-y sil vous plaît. Arrêter un tout petit instant votre vie, faites pause et pensez y un instant…. Juste un tout petit instant. On veut juste que vous compreniez.

J’en profite aussi, pour glisser ici quelques pensées à mon petit ange. Qui je me plais à imaginer, arriveront loin très loin….

Pour mon petit prince qui me manque tant et pour tous les petits anges près de lui, et parce que le deuil d’un enfant c’est le deuil de toute une vie.

Il n’existe pas de pieds trop petits pour ne pas laisser d’empreinte !

La maman de J

 

J’en profite également aujourd’hui pour remercier :

La magie d’internet… Vous ne vous rendez sans doute pas compte, de la force que vous m’avez donné et de l’amour en tsumani que vous m’avez offert. Vous m’êtes si précieux. Merci.

Un grand merci, à l’association Lou’Ange Deuil Périnatal et toutes ses petites mains, qui nous a aidé à laisser partir notre petit Prince avec dignité, tendresse et respect. Comment vous dire, …. Les mots ne seront pas assez fort. ❤

Et puis… Je remercie également les mamans revenus vers moi en message privé pour la demande de cet article. Je ne pensais pas y arriver.. Je pense à vous. C’est grâce à vous. Merci.

 

 

Sophie, Karen, Cécile et toutes les autres

Elles s’appellent, Sophie, Karen, Cécile ou bien encore Linette, mais ont toutes un point commun.

« Elles se font violenter aux quotidiens ! « 

Sophie vit son quotidien avec un pervers narcissique.

Karen a encore chuté^^ dans les escaliers de sa maison.

Cécile subit du chantage quotidiennement.

Linette s’est fait insulter de « pute » dans le bus avant-hier, car elle porté une jupe.

Tous ces prénoms sont fictifs, je ne les connais pas, mais leurs histoires sont malheureusement bien réelles et arrivent chaque jour à de nombreuses femmes.

Aujourd’hui, le 25 novembre, comme chaque année, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Cette journée est faite pour nous sensibiliser et pour rappeler qu’il faut encore et toujours combattre toutes ces violences !

En France, on a la chance de pouvoir contacter le 3919 ! C’est un numéro d’écoute pour les victimes  qui traite toutes les violences contre les femmes ( violence conjugale, chantage, mutilations, harcèlement au travail…). Ce numéro est plus que jamais le vôtre si besoin. 

Voici quelques associations et les sensibilisations :

www.sosviolence.brussels

stop.violenceentrepartenaires.be

www.huitcouples.be

www.garance.be

http://violenceconjugale.be

www.ecouteviolencesconjugales.be

http://stop.violenceentrepartenaires.be

maxresdefault

source 

STOP,

signature-1

Liberté d’expression

Je ne pensais pas en ce début d’année que mon prochain billet porterai ce titre. Vraiment pas. Aujourd’hui je pensais regarder les sites avec gaieté afin de dénicher le bon plan, la bonne solde. Mais non, bien au contraire. Ah ça oui, je suis allé sur des sites mais pas pour chiner mais pour pleurer des victimes assassinés sauvagement par des actes de barbaries commis par des BARBARES! Je suis bouleversé par ce qui vient de se produire.

Je suis choqué, ça me consterne!

Aujourd’hui la liberté d’expression a été bafouée et ça me donne envie de vomir!

Peu importe qui nous sommes. Peu importe d’où l’on vient. Peu importe que l’on soit, noir, blanc, Français, Espagnol, Italien, Suisse, Belge, Arabe. Peu importe notre religion. Notre liberté d’expression à été atteinte!

Comment ne pas tomber dans la haine? Difficile… ou alors tout simplement en restant des hommes. Il faut se raccrocher à cela.

Voltaire a dit,

Je n’aime pas vos idées mais je me battrai pour que vous puissiez les exprimer.

La liberté d’expression (et d’opinion) est l’une de nos libertés fondamentales et je ne pouvais pas, ne pas laisser une trace, une larme, sur mon blog en ce Mercredi 07 Janvier 2015 en l’honneur des vies éteintes aujourd’hui.

Je soutiens CHARLIE HEBDO est tous ceux qui se soulèvent, se rassemblent afin de protéger la LIBERTÉ.

« 
QUE LA PRESSE LIBRE EST LA LIBERTÉ D’EXPRESSION PERDURENT! »

charlie-hebdo

credit: Stéphanie Blake

Les mains doivent dessiner, écrire, partager, l’encre doit couler… pas le sang! Je suis Charlie.

 signature 1

Inondation en Aveyron: Saint-Affrique et les communes voisines!

Voilà on y est. Vous savez désormais où je vis. Je ne pensais jamais vous le dire mais parfois la vie nous y oblige. Je ne suis pas native de l’Aveyron mais dans mon cœur oui. J’y vis depuis quelques années maintenant, mais je la connais depuis bien des années. Je vis dans la ville de Saint-Affrique (celle qui à vu naître ma fille il y à deux ans) tout près de la ville de Millau. Tu sais celle du Viaduc!!

Le vendredi 28 Novembre, les Saint-Affricains et les villages alentours ont aperçus le visage de l’apocalypse.

Une inondation lourde de conséquence dans de nombreuses communes du Sud Aveyron.

Chez nous on parle de crue du siècle!

Les rivière en crus ont enfin retrouvés leurs calmes mais laisse place désormais aux désastres. Le paysage de la ville est dévasté, les dégâts sont énormes! L’hôpital Émile Borel a vu son rez de chaussée envahis par l’eau, environ 1,50m d’eau et les patients ainsi que les agents hospitaliers ont dû investir les étages. Hier un transfert de 94 patients à eut lieu en fin de journée. Il n’y à plus de téléphones, d’urgences, d’ordinateurs!

Aujourd’hui, Dimanche 30 Novembre l’hôpital n’est plus fonctionnel!

Beaucoup de sinistrés pour les particuliers et les professionnels (commerces et services). Des maisons de retraites ont été évacués.

La solidarité s’organise partout dans la commune mais les dégâts sont innombrables.

Les habitants depuis vendredi sont appelés à ne plus consommer l’eau du robinet, des bouteilles sont distribués gratuitement à la salle des Fêtes de Saint-Affrique. Près de 80% de la population est concernée.

le-parking-des-quais-a-saint-affrique-aveyron-vendredi-28_1180885_1000x500

certaines-rues-de-saint-affrique-aveyron-sont-ce-samedi_1180882_1000x500

des-murs-effondres-en-bordure-de-la-sorgues-a-saint-affrique_1180873_1000x500

© Treps Kilian Midi Libre Saint Affrique

10653741_10205350158495288_3861921181851124464_n

1463671_1508291209422865_5090684395628147179_n

10419399_1506539582943370_3350848087080064970_n

10468114_10204081060761413_8728408698057174642_n

© sur le groupe facebook: Tu es de Saint-Affrique, si…

Et hormis France 3 (Midi-Pyrénées) qui en parle??? PERSONNE!

Je ne peux pas rester sans rien faire. L’heure est grave et est à l’entraide et à la solidarité! Je vais avoir besoin de vous et de vos partages sur les réseaux sociaux!

Il faut faire bouger les choses et pour cela il faut en parler! Des personnes de tous âges ont tout perdu, des enfants sont sinistrés, des familles entières et je suis concerné par des voisins, MES commerçants, des connaissances, des amies, de la famille qui ont tout perdu!

Je suis certaine que chacun à son échelle avec son coeur et son humanité peut aider. Vous pouvez pourquoi pas faire des dons. Des vêtements enfants, personnes âgées, bébés, des radiateurs, des couvertures, des meubles, de l’eau, tout ce qui peut servir à vivre et à se reconstruire. Tout ce que chacun à besoin au quotidien.

Il existe une page via facebook elle se nomme: Tu es de Saint-Affrique si… vous pourrez échanger là bas. Sinon la salle des Fêtes (mentionner AIDE AU SINISTRE) sera ravis de recevoir des colis pour les sinistrés ainsi que la CROIX ROUGE de Saint-Affrique à l’adresse: 12 av de Caylus 12400 St Affrique.

Il faut partager partager partager et faire rebondir les choses afin que Saint-Affrique et les communes voisines tels que Versols et Lapeyre, Vabres-l’Abbaye et bien d’autres soient entendu!

NOUS EXISTONS

Salle des Fêtes de Saint-Affrique : 05 65 49 08 87
BOULEVARD ARISTIDE BRIAND
12400 Saint-Affrique

Mairie de Saint-Affrique:

1 place de l’Hôtel de Ville,  12400 Saint-Affrique
tel : 05 65 98 29 00 – fax : 05 65 49 02 29

Merci à vous tous.

signature 1une Saint-Affricaine

 

 

{MOVEMBER} J’en suis!

Comme l’année passée je continue à soutenir le mouvement Movember avec ma moustache! Alors non effectivement je ne me laisse pas pousser les poils sur le visage et quand bien même je n’y arriverai pas! [ouf] Mais vous avez sans doute remarqué toutes ses photos de profil  facebook changé comme la mienne et pourtant tu ne sais pas forcément ce qu’est le mouvement!

 

10599550_743859042350825_1573193548777670364_n

Alors Movember kézako?

C’est un mouvement mondial autour de la santé masculine. La fondation Movember a l’ambition de participer à l’amélioration du quotidien des hommes partout dans le monde en ajoutant une touche d’humour à ce problème sérieux.

 Le Défi?

Défier les hommes à se laisser pousser une moustache pendant Movember (le mois anciennement connu sous le nom de novembre) afin de susciter des conversations et récolter des dons pour les cancers de la prostate, des testicules et les problèmes mentaux.

Les hommes s’inscrivent avec le visage bien rasé et doivent ensuite laisser pousser et entretenir leur Mo (moustache) tout au long du mois pour faciliter la sensibilisation aux problèmes de santé typiquement masculins. Mais les Mo femmes existent et bien heureusement, elles sont tout aussi importante afin de les soutenir et de sensibiliser la population pour la cause.

 

L’objectif?

Leurs objectifs est tout simplement l’amélioration des tests clinique et des traitements pour les hommes atteints du cancer de la prostate ou des testicules.

 

On se mobilise?

Beaucoup d’hommes manquent d’information sur les problèmes de santés auxquels ils pourraient faire face alors pourquoi ne pas se mobiliser comme pour Octobre Rose et faire parler du mouvement MOVEMBER!

Voici ma photo de mobilisation!

 

IMAG1077_1

 

Envoie moi la tienne, celle de ton homme, du chat, du voisin bref  fausse ou vrai moustache en MP (message privé) via ma page facebook afin de créer ensemble un album durant ce mois de novembre.

Participation à l’album jusqu’au SAMEDI 29 NOVEMBRE 2014!

 

549172_161063910718209_1504203247_n

 

Pour plus d’information sur le mouvement MOVEMBER voici le site par ICI.

 

C’est Ti-part!

#movember

signature 1

 

 

 

 

 

{OCTOBRE ROSE} J’en suis!

Généralement par ici on ne trouve pas souvent des billets très sérieux comme par chez ma blopine Egali-mère qui aborde beaucoup de sujets tels que la parentalité, l’équilibre vie pro vie perso, l’égalité, les droits des femmes, l’emploi/insertion ect… mais tous les sujets qui sont abordés concernent tout le monde et on s’y retrouve. Je sais qu’elle soutiendra Octobre Rose et j’avais envie juste comme ça de lui faire un petit poke parce qu’elle le mérite et que j’adore la lire. Oui comme ça, au beau milieu d’un billet qui soutient une cause très importante, parce qu’elle le vaut bien. (pour la retrouver c’est ici et ici)

Lily reviens à tes moutons.

Si tu me suis sur ma page facebook (ici), tu as donc pu voir hier un post concernant mon soutien de la campagne de mobilisation pour la lutte contre le cancer du sein.

Aujourd’hui en ce 1er Octobre s’ouvre le mois de cette campagne, nommé

OCTOBRE ROSE! 

Et je soutiens l’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! »  qui à vu le jour en France en 1994. Celle-ci à pour but de mobiliser chaque femme en les sensibilisant sur le cancer du sein par l’information et le dialogue et sur l’importance du dépistage.

Cette même association, tu dois sans doute la connaître par le biais du ruban rose qu’elle crée en 2003.

RUBAN_ROSE_SEUL

 (Lien: « Le Cancer du Sein, Parlons-en! »)

Et donc moi petite blogueuse ayant des boobs, je décide de me mobiliser, DE NOUS MOBILISER!

Donc j’ai fais appel à tous les boobs de la page facebook du blog afin de vous informer mon souhait. Celui de créer un album photo. Un album en toute simplicité, un album de femmes, de mamans, de filles, de vieilles, bref toutes personnes souhaitant y participer. (même toi monsieur qui me regarde de loin) (oui tu n’as pas besoin d’avoir des seins pour ça)

La seule condition pour l’album, du rose, JE VEUX DU ROSE! Des ongles rose pourquoi pas, toi  avec un p’tit écrito « Octobre Rose »…, un ruban rose, à toi de voir, sois innovante, drôle, de la créativité et de l’imagination!

Le tout est de convaincre les femmes du rôle primordial du dépistage précoce et faire progresser la recherche!

Le but, l’unique vocation de cette campagne!

boo

 

 [info: Les rubans rose sont disponibles dans les mairies, collectivités locales, entreprises privées, centres de médecine du travail, associations, parfumeries, etc…]

 Donc si vous êtes partants(e), envoyez moi en message privé via facebook ou via ma boite mail (mamanettoussatoussa@gmx.com) ta photo, j’y ajouterai simplement le hashtag #OCTOBREROSE , jusqu’au jeudi 30 octobre 2014.

 boobs

 (tu peux prendre cette image et la partager sans problemo amigo mais avec un lien c’est toujours bien)

 

« NE LES CACHEZ PLUS, MOBILISONS NOUS! »

Je compte sur toi!

#octobrerose

signature 1

[20 Novembre 2013] Journée internationale des droits de l’enfant

530895_444786542235658_1134623672_n

Si nous Maman, nous passons à côté de cette journée, qui va y penser?!

Aujourd’hui, mercredi 20 novembre 2013, c’est la journée internationale des droits de l’enfant.

C’est en 1995 que le Parlement français a décidé de faire du 20 novembre la ‘Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l’enfant’.

Cette journée internationale est un moment privilégié pour se rendre compte des nombreuses injustices perpétrées contre les enfants dans le monde. Elle tente aussi de faire valoir la convention internationale des droits de l’enfant de 1989.

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant est un texte de 54 articles, adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989.

Elle affirme qu’un enfant n’est pas seulement un être fragile qu’il faut protéger mais que c’est une personne qui a le droit d’être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l’endroit du monde où il est né. Et aussi qu’il a le droit de s’amuser, d’apprendre et de s’exprimer. Elle a été ratifiée par 191 pays sur 193. Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé de s’engager.

Malgré que ce texte soit très important, il n’est pas suffisant et reste beaucoup à faire pour faire des droits des enfants une réalité. Les droits ne sont réels que dans la mesure où ils sont mis en pratique. Bref je ne vais pas blablater sur 10 pages mais je tenais à vous partager cela.

signature 1

Parlons-en: MOVEMBER

549172_161063910718209_1504203247_n

Chaque année pendant le mois de Novembre, nous entendons parler du mouvement « MOVEMBER ». Mais hier, dans une conversation avec Mr Crapuline, je me suis aperçue que même lui, un homme, ne connaissait pas. Alors l’idée du prochain article était évidente.

La mission de Movember est de changer durablement et significativement le visage de la santé masculine. De rendre amusante cette action par le biais de la moustache ainsi que sur les visages connus, visage de la Mode, afin de sensibiliser tous le monde , homme , femme, vieux, et jeune sur de sérieux problèmes de santé masculine. Un autre aspect essentiel du site est de récolter des dons, toujours et enfin pour la santé masculine.
Leurs objectifs est tout simplement l’amélioration des tests clinique et des traitements pour les hommes atteints du cancer de la prostate ou des testicules.

Alors, au début de Movember (du mois de novembre) les hommes s’inscrivent avec le visage bien rasé et doivent ensuite laisser pousser et entretenir leur Mo (moustache) tout au long du mois pour faciliter la sensibilisation aux problèmes de santé typiquement masculins. Mais les Mo femmes existent et bien heureusement, elles sont tout aussi importante afin de les soutenir et de sensibiliser la population pour la cause. Car comme Mr Crapuline beaucoup d’hommes manquent d’information sur les problèmes de santés auxquels ils pourraient faire face.

Alors pourquoi ne pas se mobiliser ?! Comment faire?!

Pourquoi ne pas me poster en commentaire (sur Hellocoton ou via le blog) ou tout simplement sur Facebook  une photo de vous avec une moustache (fausse,hein bien sur, modifie une photo..) ou autres, bébé, chat tout ce qui peut vous passer par la tête.

Merci pour eux!

Site, lien, nomme le comme tu veux mais va liker via facebook: MOVEMBER

signature 1