Mea Culpa parental

Chaque parent à sa perle de Mea Culpa. Et suite à mon statut Facebook du 17 juin, voici, votre premier billet les mums avec un peu de moi mais beaucoup de vous dedans.

Mea Culpa parental vu par vous….

–  À chaque fois que je les laissent dormir chez mes parents, j’oublie de mettre un truc dans le sac. Les chaussettes, les slips et même une fois les pyjamas 

Gaëlle

J’ai oublié 2 nuits de suite le passage de la petite souris… Elle a déposé 2€ et un mot d’excuse la 3eme nuit !

Emilie

J’avais rendez-vous avec la maîtresse de ma fille ce matin pour faire le bilan de l’année et j’ai oublié… Je ne vais pas oser emmener ma fille à l’école demain, ça craint !!

Marie

– Hier dans son sac pique-nique (le premier quand même) j’ai oublié de mettre une gourde, une bouteille d’eau !
(Mais bon elle avait de quoi se perdre en forêt durant au moins 3 jours et nourrir en plus 3 copines)

Moi

– J’ai trois filles et j’ai choisi leurs prénoms, mais je ne les appelle quasi jamais par le bon.

Nathalie

–  J‘étais sur le parking de l’école en avance en train de jouer sur mon smartphone. Du coup pas vu le temps passer, et j’ai récupéré mes enfants avec presque 1/4 d’heure de retard !!

Annie

– J’ai fait croire à ma fille de 3 ans que Disney Village c’était un Disneyland pour les petits….trop petite et trop cher pour aller au « vrai »!

Marie

À la maternité, quand j’ai dû donner le 1er bain de mon bébé Hugo, assistée de la puéricultrice, j’ai profité du fait qu’elle s’en va 2 minutes pour prendre un peu les devants, en me disant « c’est bon, je maîtrise ». Et j’ai donc nettoyé les yeux de mon bébé avec de la biseptine….au lieu du sérum phi !!! Autant dire que ses yeux étaient NICKEL !!!! AHAHAH (j’ai beaucoup moins ris le jour même lol)

Jade

J’ai oublié ma fille à la pharmacie….  elle était allée jouer dans le coin pour enfants et c’était tellement long ! Il y avait du monde… Ok je n’est pas d’excuses !!! Je me suis rendu compte après avoir passé les portes de la pharmacie.

Mimi

– Je lui ai dis « viens c’est rigolo, on fait un p’tit-déjeuner ! » c’était le soir et j’avais pas envie.

Moi

–  J’ai éclaté une souris qui me narguait depuis plusieurs jours devant ma fille sans anticiper le « mais maman ?!! C’était peux-être la petite souris des dents?!!!!! »

Mélanie

– J’ai failli oublier mon fils à l’école parce que j’étais concentré sur un jeu.

Amélie

–  Ma fille une fois est partie chez la nounou sans culotte au début de la propreté, heureusement il y en avait dans son sac de change !

Laure

– Je suis sorti de la crèche avec le sac à langer et arrivé à la voiture, j’ai fait demi-tour et je suis retourné chercher ma fille.

Moi

J’ai oublié de les faire goûter l’autre jour.

Mag

keep-calm-and-mea-culpa

signature 1

TUTO : Comment survivre face aux cadeaux Fête des Mères

À J-4 de ce que l’on appelle la Fête des Mères, tu commences vrai-ment à te poser des questions. Tu sais déjà par avance que NON, on ne va pas t’offrir une journée seule à ne rien faire et à tanquiller des Mojitos devant Friends ou Grey’s en mangeant le restant des chocolats de Pâques que tu as judicieusement planqués pour son bien-être.

 Non, les rêves tu as oublié depuis que tu as signé pour des nuits hachurées et des cernes Pandi Panda.

Tu te demandes ce que la maîtresse va inventer cette année. Comment tu vas réagir devant ce ma-gniiii-fi-que dessin. Tu songes peut-être à acheter un second frigo afin de pouvoir les accrocher. Bah quoi un frigo à la cave ou sur la terrasse ce n’est pas si mal pour l’été, les boissons toussa… ! Et chaque jour de cette semaine vers 16H15, le palpitant te prend de pleins fouets comme une couche envoyée en pleine tête en te demandant si c’est aujourd’hui le jour J. J’espère d’ailleurs, que tu as pris le temps de t’entraîner devant ton miroir, l’entraînement c’est important ! Qui veut n’est pas Angelina Jolie ou bien Sophie Marceau, un rôle ça se travaille ma vieille !*

*sache d’ailleurs que tu vas te transformer, oui ta voix va devenir très aiguë.

fete-des-mc3a8ressource

Voici 5 phrases qui pourront t’aider en cas d’urgence.

– Wahouuuu, c’est magnnniiifique ma Chérie ! On va mettre le nouveau portrait de Môman sur le nouveau frigo ! [tourner autour du pot]

– Quand je vais montrer ce joooolie cadeau à Mamie, bah tient si on l’offrait à Mamie ! [toujours appuyer sur l’adjectif, toujours]

– Géniiaalll, c’est de l’acrylique mon cœur ? [broder]

– Ton Papa va être si fièèèère de toi mon namour, va lui expliquer ce que c’est exactement ! [contourner l’obstacle avec un large sourire]

– J’ai une idée, et si on allait au parc et avant on passe à la boulangerie acheter des bonbons ?! [diversion-diversion]

Bah quoi on fait ce qu’on peut bordel !

De rien.

signature 1

Mon enfant cette excuse parfaite

Comment résister ? Comment ne pas être tenté ? Je suis faible, je ne peux pas. C’est trop facile, à portée de main quoi ! Bah si, bah si, depuis que je suis mère plus besoin de chercher midi à vingt heures, ma fille, mon enfant est mon excuse parfaite en toutes circonstances. Et je suis certaine que si tu fais partie de mes lecteurs, que toi aussi tu déguennes dès que possible, l’excuse parfaite et accuse parfois souvent à tort ton adorable précieux. ooo la vilaine

DE TON ENFANT TU TE SERVIRAS

– Pas facile ce matin, elle est trèèèès fatigué, elle ne voulait pas se lever, j’ai même cru qu’elle était fiévreuse. VRAIMENT dé-so-lée du retard !

bref, j’ai éteints le réveil.

– On ne pourra pas venir ce soir, la petite est pas bien, je ne voudrais pas la sortir, on ne va pas lui faire courir ce risque HEIN belle maman ??!

bref ce soir y’à opération baleine échouée sur canapé.

– Mais qui c’est qui à fait un p’tit prout-prout dans sa cuuuulotteeee ??!!!

bref je n’ai pas contrôlé.

– Je suis épuisée ! Elle n’a pas dormi cette nuit !

bref je me suis tapé une bonne grosse dose de Friends cette nuit, je n’ai pas pu m’arrêter. Question de survit pour ma santé mentale.

– Non pas tout de suite, tout de suite le second… je ne veux pas la perturber !

bref à peine j’entends le mot Gygy, épisio ou monito, j’ai envie de m’auto-mutiler à coup de rainbow loom.

– Je ne pourrai pas venir aujourd’hui à moins que… mais elle à la gastro, c’est comme tu veux !

bref la flemmingite aiguë quand elle te chope celle là….

Et toi quelle sont tes excuses ?… va y fait péter aux copines !

signature 1

#Viedemaman

Quand je touche la télécommande et que je me retrouve avec une crotte de nez sur les doigts

Quand on me dit que je suis une maman cool et jeune

Quand on me dit que c’est l’heure… que le souuuleil est levé

Quand on me demande pourquoi je suis fatigué

Quand j’ai fais mon premier court de Zumba

Quand je suis dans la salle de bain et que je crois que la maison dort^^

Quand je sais que ma soirée avec les copines c’est okkkkkkkk

#Viedemaman

signature 1

Problème 6528: Hypocondrie

L’hypocondrie, une maladie qui m’a touché de plein fouet depuis plusieurs années. D’ailleurs, je ne sais pas vraiment, voire pas du tout quand celle-ci m’a atteinte. connasse

Il y a quelques temps, je vous en ai touché quelques mots dans mes statuts plus que philosophiques via Facebook. Et j’ai décidé d’un commun accord avec certaines d’entre vous, dans nos conversations (philosophique également) via les commentaires de la page d’en écrire un billet. Oui, je crois qu’il faut en parler. Il faut prendre le mal par mal. (Cela ne se dit pas, mais on s’en fout hein)(d’ailleurs je suis atteinte de la maladie de la parenthèse)(la parenthéisoide)(mais je me soigne)(du moins, j’essaie)

L’hypocondrie le problème 6528 de ma vie.

Celui où tu meurs minimum 3 fois par semaine. Où tu tombes raide après un mouchage de nez un peu trop fort, car ton cerveau s’est presque décroché. Ouai, ouai (pour ce du fond de la salle) !

Le +++ de l’hypocondriaque de base, c’est qu’au moment où tu vas tomber raide morte, tu ne vois pas défiler ta vie ! Non, tu ne penses pas à tes mioches. Non, tu ne te dis pas : « J’aurai dû faire cela ou cela! »

Queneni ! Non, toi tu penses très naturellement et normalement,

« Boudel, je vais mourir, là comme ça, ils vont me trouver là et je ne suis pas épilé !  » 

ou bien

« Boudel (oui l’hypocondriaque est vulgaire), je vais mourir, là comme ça, ils vont me trouver là et j’ai la maison en bordel ! « 

mais encore

« Boudel, je vais mourir, là comme ça, ils vont me trouver là et mon armoire, MON ARMOIRE BORDEL n’est pas rangé putain, ils vont m’habiller comment, ils ne vont rien trouver ??!!! »  (oui, l’hypocondriaque pense à sa tenue vestimentaire également)

Une pratique apparemment assez courante chez l’hypocondriaque. Toutafé^^ normal quoi !

Puis, si tu as une amie aussi atteinte par ce problème, alors là, TU ATTEINT UN HAUT LEVEL.

Soupèsement des ganglions

– Diagnostic des chances de survis

– Prise et reprise du pouls.

– Harcèlement de SMS, mail, Mp, tweet toutes les heures durant une forte fièvre.

– Comparaison au décès agonisant de la maladie de Trumuche dans Grey’s Anatomy.

– Peut-être même pour les « Level experts’ : Scrutagent^^ des selles.

Et en hypocondriaque averti mais complètement maso, tu passes d’une allergie bénigne à une mort inévitable, douloureuse et affreusement lente dans la semaine qui suit, avec le site Doctissimo. Qui est évidemment très apparent dans ton historique de navigation. Tu te dis à chaque fois. Non, je n’irai plus. Et puis tu y retournes, c’est plus fort que toi. Même si les gens ne retournent jamais dire que tout va bien à la fin de leurs agonies.

Et toi, tu ne cesses de te répéter: « Ouah il est dead ! »

Et en tant que mère, voilà l’angoisse !

LAISSEZ DORMIR LES ENFANTS !!! ILS RESPIRENT !!! (j’essaie de me convaincre, tu vois)

NE JAMAIS, JAMAIS, NEVER, SE RENDRE SUR CES SITES. Tu m’entends???

Constat 954: Le péché mignon de l’hypocondriaque est l’anti douleur.

Bref, le problème dans l’hypocondrie, c’est quand tout va bien. Puisque finalement tu te dis que tu dois passer à côté de quelques choses de graves.

Sur ce je vous laisse sur un jolie proverbe car j’ai mal au ventre. Je crois que je fais une descente d’organes.*

PET CONTINU…. FURONCLES AU CUL !

* Ah non pardon, j’avais juste envie de faire caca.

signature 1

Je suis cette mère

Aujourd’hui, mes limites ont été atteintes.
Aujourd’hui, j’ai fait ce que je m’étais interdit.
Aujourd’hui, j’ai eu des crises de nerfs, vlà que je me roule par terre, que je hurle dans la voiture, des caprices à la pelle ect… J’ai vu les regards insistants de ces gens, j’ai vu ma patience, ma tolérance envers elle, s’envoler comme ça, d’un coup, d’un seul.

Aujourd’hui, j’ai hurlé, aujourd’hui ma main a flanchée pour la première fois, sur le derrière de son petit jean, aujourd’hui j’ai puni, aujourd’hui je me sens pffiou…

Je n’ai pas de mots tellement, je me sens triste, voilà triste et dépassé. Là elle a mangé et ne va pas tarder d’aller au lit. Bien sur, depuis elle m’a embrassé, je l’ai embrassée, je lui ai expliqué… mais pour la première fois, ce soir elle me dit avoir mal au ventre. Et moi j’ai le cœur serré, et un mal de tête horrible.
Bref ce soir je suis une mère qui enverrait bien un petit sms à sa fille si elle avait un portable pour lui dire que je m’excuse et que je l’aime à la folie, car c’est souvent plus facile comme ça avec les autres. Puis elle me répondrait, idem j’ai dépassé les bornes. Mais non.

Aujourd’hui j’ai été faible, mais ce qui me réconforte un peu, c’est qu’aujourd’hui je me suis aperçu comme je peux être forte les autres jours.

La vie d’une mère n’est pas une ligne linéaire, loin de là. Et dire qu’hier je twittait cela;

patience

Je suis aussi cette mère.

signature 1